Blog Manger Santé

L’arthrose

Généralités

L’arthrose est très répandue : elle touche 80% des personnes de plus de 70 ans ! Mais pas que…

A part l’âge, les autres causes de l’apparition de l’arthrose sont liées aux traumatismes de l’articulation  qui peuvent apparaître à n’importe quel âge en fonction de son histoire de vie.

La plupart des formes sont silencieuses : seules les formes graves et évoluées ont une expression clinique (symptômes visibles/sensibles).

L’arthrose touche surtout les articulations les plus actives comme le genou, les hanches, le rachis (colonne vertébrale), les doigts et les pieds.

Certains facteurs sont bien sûr aggravants : l’âge, l’hérédité, la surcharge pondérale, les traumatismes (en sport par exemple), l’environnement ou encore la malbouffe !

En effet, pour le naturopathe, l’arthrose sera également à replacer dans un contexte de mode de vie global, incluant l’alimentation, l’élimination, l’acidité du terrain, la sédentarité.

Les personnes souffrant d’arthrose sont aussi souvent sensibles aux conditions météorologiques (changement de temps et d’humidité).

L’arthrose est une maladie dégénérative, inflammatoire et oxydative qui atteint l’équilibre de la fabrication du cartilage.

Comment se définit l’arthrose ?

1/ Par des caractères cliniques : lésions, inconforts, douleurs chroniques, déformations des articulations.


2/ Par l’endroit où se situent les lésions : une altération initiale du cartilage articulaire avec un retentissement secondaire sur l’os, alors que la synoviale (liquide articulaire qui apporte l’alimentation des cellules cartilagineuses et osseuses et sert à évacuer leurs déchets) est peu ou même pas touchée.

Distinction arthrose / arthrite

A la différence de l’arthrose, qui est une altération matérielle du cartilage, l’arthrite est purement inflammatoire.
Cette dernière résulte de l’inflammation d’une ou plusieurs articulations, symptômes souvent liés à une maladie dite inflammatoire chronique. L’arthrite n’est pas liée au vieillissement et peut se manifester à tout âge.

Qu’est ce qui se passe exactement ?

1/ Les lésions primitives ont lieu au niveau du cartilage

Celui-ci va dégénérer progressivement. Au début il se fissure, puis il s’ulcère, s’amincit et disparaît par endroits, laissant l’os à nu. Ceci se traduit par un pincement de l’interligne articulaire : autrement dit, au fur et à mesure que le petit coussin qu’est le cartilage entre les os s’érode, les os viennent frotter l’un contre l’autre, créant une pression, un pincement..


2/ L’os est ensuite remanié

Le corps a des moyens de défense contre cette usure : les cellules constructrices (chondrocytes) vont produire du cartilage, mais c’est souvent insuffisant. Comme le cartilage se régénère trop lentement, le corps va essayer d’apporter une autre réponse en générant de l’os. Ces tentatives de réparation provoquent alors des excroissances osseuses (ostéophytes), les « becs de perroquet » qui déforment l’articulation.

La région de l’os qui n’est plus protégée par le cartilage va subir directement des pressions. Elle s’épaissit et forme petit à petit une ostéosclérose (sclérose du tissu osseux).
La capsule articulaire (autrement dit toute la structure de l’articulation) et les ligaments s’ossifient, et des bourgeons osseux pénètrent dans le cartilage restant. Ces phénomènes constituent l’ostéophytose.


3/ La synoviale, elle, reste longtemps indemne 

Lorsqu’elle est touchée, c’est tardivement et modérément en général. La chute de débris cartilagineux finit par irriter la synoviale avec formation d’un épanchement limité, toujours de type mécanique et non inflammatoire.

Quels sont les symptômes ?

Les douleurs d’arthrose sont de type « mécanique ». Elles surviennent lorsque l’os s’appuie sur l’articulation, à l’effort,  et à l’au dérouillage (le matin au réveil). Elles s’estompent au repos et la nuit.

Les articulations craquent, ont une amplitude de mouvement limitée et peuvent se déformer progressivement.

Les articulations, contrairement à l’arthrite, ne sont ni rouges, ni chaudes.

L’arthrose est une maladie dégénérative, avec une évolution progressive et de plus en plus gênante.

Qu’est ce qui peut aggraver l’arthrose ?

Pour le naturopathe, une des sources de l’arthrose est la saturation des liquides du corps (sang, lymphe, liquides intra et extra cellulaires) en déchets acides issus de la digestion d’aliments peu sains.

Cette saturation peut venir d’une alimentation trop inflammatoire, trop acidifiante donc trop riche : produits industriels, produits transformés, produits laitiers, sucres raffinés, viande rouge, alcool, tabac…

🔎 Zoom donc sur l’équilibre du pH, ou équilibre acido-basique : pourquoi est-il si important ?
 
Un bon équilibre acido-basique est indispensable pour maintenir la santé. De multiples réactions enzymatiques dépendent du maintien dans une étroite limite du Ph des milieux extra et intracellulaire.
 
Si le pH est trop acide, on parle d’acidose et les troubles arrivent…
L’acidification de notre organisme résulte le plus souvent de son propre métabolisme et des habitudes de vie.
 
Notre alimentation moderne bien souvent trop riche en céréales, viandes, produits laitiers, aliments transformés ou industriels, le tabac, l’alcool ou encore les infections… mobilise trop les réserves capables de neutraliser les acides.
 
L’acidose accélère le processus de vieillissement de l’organisme et construit un terrain propice à l’apparition de nombreuses maladies (arthrose, ostéoporose, arthrite, diabète…).
 
Solution pour maintenir un bon équilibre acido-basique :
 
👉 Équilibre nutritionnel (beaucoup de légumes verts, de jus de légumes mais aussi courges, châtaigne, banane, herbes aromatiques…)

👉 Pratique d’une activité physique régulière
 
👉 Gestion du stress qui lui va acidifier notre corps et donc créer plus d’inflammation
 
👉 Suppléments nutritionnels alcalinisants aidant à rétablir un bon équilibre en rehaussant le Ph. Par exemple : lithothamne qui tamponne les excès d’acidité, le persil, aliment le plus basifiant, les citrates augmente les réserves alcalines…

Découvrez notre rubrique de recettes « équilibre acido-basique » !

Quelles sont les solutions naturelles pour soulager les douleurs liées à l’arthrose ?

Même si la naturopathie ne peut pas « guérir » l’arthrose, elle peut cependant, par un travail en profondeur, en ralentir la progression et diminuer les douleurs en travaillant sur différents axes indispensables :

👉 La douleur en elle-même. C’est l’urgence ! Il faut soulager la personne.

👉 Réduction de l’inflammation, car même si ce n’est pas une maladie inflammatoire à proprement parler, elle s’installe bien souvent sur un terrain inflammatoire et est donc favorisée par l’arthrite  (prémices de l’arthrose bien souvent). S’ajoute à ça un cercle vicieux : favorisée par l’inflammation, la dégénérescence des articulations et du cartilage qui les protège, entraîne à son tour de l’inflammation supplémentaire, qui elle-même va accélérer la dégradation du cartilage, etc.

     → Avant de diminuer directement l’inflammation, on va chercher à supprimer ses causes profondes, enlever tout ce qui fait que le corps réagit par de l’inflammation.

👉 L’amélioration de la mobilité articulaire

👉 L’action sur la cause : Travailler sur la dégradation du cartilage.

💡 1ère Solution Naturelle : Notre Alimentation !

Notre alimentation devra être une alimentation anti-inflammatoire, alcalinisante mais aussi antioxydante qui permettra de neutraliser les radicaux libres, de diminuer l’inflammation, mais aussi de ralentir la destruction du cartilage et donc bien sûr, d’apaiser la douleur.

Découvrez notre rubrique de recettes anti-inflammatoires ! 

✔ Apports en oméga 3 : à travers des bonnes huiles premières pression à froid et issues d’agriculture biologique : huile de lin, colza, cameline, perlilla… Ainsi que les petits poissons gras comme la sardine, maquereau…) ou encore dans les graines de chia ou de lin
💡Note sur les petits poissons gras : meilleures sources d’EPA – DHA, idéal pour les personnes souffrant d’articulations douloureuses ou gonflées. Les sardines entières avec leurs arêtes sont une mine d’or pour les articulations car en plus des oméga 3 elles contiennent des substances nourricières du cartilage : chondroïtine, glucosamine, collagène…

✔ Alimentation reminéralisante : car la déminéralisation est une conséquence de la diminution de la trame protéique de l’os. Donc consommer beaucoup de fruits et légumes (surtout les vert très riche en chlorophylle) , les jus de légumes verts, des oléagineux (surtout le sésame et amande ) des tisanes de perle, des soupes d’orties, ou encore la luzerne, le trèfle rouge, les algues (fraîches ou séchées), les herbes aromatiques ou encore le germe de blé.
💡Associez les à la vitamine K2 et D pour mieux les assimiler !

✔ Des anti-inflammatoires naturels : comme les fruits et légumes riches en polyphénols comme la curcumine du curcuma, du gingérol du gingembre, de la capsaïcine du piment, du resvératrol du vin rouge, du raisin ou encore les bonnes  huiles riches en Oméga 3.

✔ Aliments basifiants : asperges, betteraves, spiruline, brocolis, carottes, champignons, concombres, épinards, salades, ail, haricots verts, pissenlit, persil, poivrons, radis, pomme de terre à l’eau, navet, châtaigne, gingembre, banane, germe de blé, oléagineux, vinaigre de cidre…

✔ Des aliments à indice glycolique bas : une corrélation a été montrée entre la gravité de l’inflammation et le niveau élevé de certaines substances appelées « protéines glyquées » dans le cartilage. Les protéines « glyquées » se forment proportionnellement à la quantité de glucose (les sucres) dans les tissus et via l’alimentation qui en apporte. Le sucre (surtout raffiné) est donc un aliment pro-inflammatoire.

✔ Calcium : on en trouve dans de nombreux végétaux comme les choux, brocolis, cresson, algues, épinards, mâché, sardines, oléagineux (surtout le sésame qui en contient beaucoup), jus d’herbe, fromage de brebis, crevette, laits végétaux…

⚠️ La disponibilité du calcium dans les produits laitiers est en fait relativement basse. Des pays comme la Suède, grand consommateur de laitages , obtiennent le record de fractures du col du fémur…Vous comprendrez donc que 5 produits laitiers par jour est une aberration et qu’ils sont plutôt acidifiants (surtout ceux de vache)

✔ Anti-oxydants: flavonoïdes et polyphénols dont la plupart sont des antioxydants de premier ordre et des fibres qui aident à lutter contre l’inflammation. => Fruits rouges, kiwi, ananas, crucifères, poivrons, épinard…

📖 Bon à savoir
 
Une alimentation alcalinisante et riche en fruits et légumes, micro-nutriments et  antioxydants, réduit le risque d’arthrose de 40% !

Avoir une bonne alimentation et adaptée à ses propres problématiques n’est pas toujours facile à établir seul, un spécialiste comme un naturopathe pourra vous guider, définir avec vous un programme alimentaire sur-mesure en adéquation avec vos douleurs après avoir identifié votre terrain et cherché les causes de vos maux.

💡 2ème Solution Naturelle : La micro-nutrition & Phytothérapie

✔ Silicium : intervient principalement dans la synthèse des fibres de collagène et  d’élastique (architecture et souplesse des articulations).


✔ Cuivre & manganèse : catalyseur d’enzymes dans la synthèse du cartilage (contribuent au maintien des tissus conjonctifs).


✔ Soufre organique : rôle majeur dans la stabilité et l’intégrité du tissu conjonctif et des protéines de la matrice cartilagineuse.


✔ Chondroïtine pour la flexibilité et l’élasticité du cartilage mais aussi contre  l’inflammation.
 

✔ Glucosamine (dans carapace des crustacés ) : sucre aminés qui sert à la synthèse          de plusieurs macromolécules présentées dans différents tissus dont le cartilage.
 

✔ Gemmotherapie (bourgeons) de cassis : améliore la souplesse des tendons et  ligaments.
 

✔ Gemmo de vigne : agit contre les dégénérescences articulaires et en faveur de la souplesse.


✔ Gemmo Pin des Montagne : régulation des troubles de la trame osseuse, très reminéralisant.


✔ Gemmo Bouleau : pour désacidifier le terrain, stimuler l’activité des ostéoblastes et reminéraliser.


✔ Oméga 3 : diminution prononcée de la réaction inflammatoire
 

✔ Huile de Krill : (petite crevette translucide), riche également en acides gras essentiels, phospholipides et astaxanthine, super pour atténuer les douleurs articulaires et très bon  anti-oxydant.


✔ Vitamine D : puissants effets anti-inflammatoires, agit sur le mécanisme initial à l’origine de la maladie arthrosique en intervenant dans l’homéostasie phospho-calcique et a un effet régulateur sur le système immunitaire. De plus, elle facilite l’absorption du calcium.
 

✔ Harpagophytum : réduit les douleurs inflammatoires, surtout douleurs de dos et  lombaires.
 

✔ Curcuma + Pipérine : Anti-inflammatoire naturel par excellence !

✔ Jeune pousse de ronce : protège la structure osseuse, lutte contre la décalcification, la déminéralisation et l’ostéoporose.

⚠️ ATTENTION
Toute automédication, même avec des produits naturels, peut être dangereuse. Je vous conseille de vous rapprocher de votre naturopathe afin de définir un programme spécifique à vos besoins.

💡 3ème Solution Naturelle : l’hygiène de vie

✔ Les massages drainants et circulatoires : avec une peu d’HE de gaulthérie couchée pour son action anti-inflammatoire


✔ La chaleur : par exemple avec une bouillotte sur les douleurs, ou des cataplasmes
 

✔ Les médecines complémentaires : naturopathe, ostéopathie, acupuncture, réflexologie…
 

✔ Les cures thermales

✔ La pratiques d’activité douce et régulière comme le yoga, pilates, stretching, natation, Thaï Chi… car l’activité physique favorisera le renouvellement des cellules du cartilage et bloquera l’action de l’inflammation.

✔ Les exercices de relaxation ou de respiration

✔ Le repos

✔ Par temps froid et humide, s’habiller chaudement

✔ Et surtout la gestion du stress et des émotions ! Le stress étant acidifiant, on apprendra à se relaxer…

💡 4ème Solution Naturelle : stimuler nos émonctoires

L’arthrose étant entre autre, le résultat d’un excès de déchets cristalloïdaux apportés par un déséquilibre acido-basique, une inflammation et une oxydation du terrain, il sera donc intéressant de stimuler nos émonctoires afin de les aider à évacuer ces acides.

D’autre part, si la synovie (liquide qui alimente le cartilage) est encombrée de déchets, elle ne peut plus jouer son rôle d’acheminement des nutriments au cartilage, or c’est sa seule source de matériaux de reconstruction !
 
👉 Les reins : augmenter la ration hydrique, plantes à action diurétique (queue de cerise, ortie, bouleau…)

👉 La peau : activer les glandes sudoripares (bain chaud, sauna, brossage à sec…)

👉 Les poumons : exercice physique au grand air, respirations ventrales,…

👉 Faire des monodiètes ou des jeûnes intermittents (si la force vitale le permet) pour « nettoyer » l’organisme

Le mot de la fin…

Pour conclure, si l’arthrose est un phénomène normal de vieillissement, la douleur physique et l’immobilité de plus en plus handicapantes ne sont pas des fatalités et peuvent être grandement améliorées par une bonne hygiène de vie et donc par la naturopathie.

J’espère donc que ces conseils vous apporteront des solutions ou des pistes afin d’agir sur la cause de vos problèmes ostéo-articulaires, de soulager et d’apaiser vos douleurs.

Sabine Monnoyeur Naturopathe

Sabine Monnoyeur Naturopathe

Naturopathe Paris & Lyon

www.sabinemonnoyeur-naturopathe.com

Nous contacter ou nous suivre

Découvrir nos +400 recettes saines 😍👇

Découvrir nos +400 recettes saines